Reiki,
Soins Energétiques divers,
Aide au Développement Personnel
et à Prendre Soin de sa Vie
Bienvenue sur :
Libre Harmonie
 
 

      
Historique d’Usui Mikao et du Reiki

Il est facile de trouver nombre de biographies se rapportant à Mikao Usui, le père du REIKI. Un panaché de réalité, légende et mythe !
Une certitude, il est né en août 1865 au Japon et meurt dans ce même pays en mars 1926, à l’âge de 62 ans.
L’histoire veut qu’il soit moine bouddhiste ou théologien chrétien, parti à travers le monde pour élucider le mystère de l’énergie, de la guérison.
Il redécouvre une technique millénaire des soins par imposition des mains !
 
 
Je vous rapporte la version de  Hawayo Takata concernant Mikao Usui.
 
 
Le Reiki est un art et une science de guérison très anciens redécouvert au Japon au début du XX siècle, mais surtout révélé dans le grand public aux Etats-Unis en 1973, comme une science thérapeutique simple et naturelle accessible à tous.
Le Père fondateur est le Dr. Mikao Usui, prêtre chrétien. Après une impressionnante recherche et une étude approfondie des textes sacrés des Esséniens (apocryphes), au Tibet et aux Indes (les soutras et les védas) ainsi qu'en Chine (le Tao), il trouva les clefs et la méthode pour guérir par imposition des mains. Aujourd'hui cet art de se soigner et d'aider les autres est enseigné dans le monde entier et se révèle être un complément indispensable de la médecine, car il rééquilibre toutes les énergies dans le corps.
On dit qu'Usui apprit les pictogrammes de la langue chinoise, les glyphes des soutras en Inde, visita le Tibet, traversa le Moyen Orient à la recherche du langage secret de la foi, du pouvoir de la guérison des grands maîtres. Il passa plus de 15 ans avant de revenir au Japon retrouver son village de Kyoto.
Bien qu'il eût amassé des connaissances et leur secret le plus grand, les techniques de la guérison énergétique et métaphysique, il ne savait pas comment les utiliser. Il était comme un petit enfant devant un puzzle qui ne sait pas comment le construire pour fournir une image cohérente de l'ensemble de ses longues recherches.
Alors, suite à la suggestion d'un moine il décida de faire une retraite et un jeûne de 21 jours sur une haute montagne près de son village. Il ramassa 21 cailloux blancs, s'assit au bord d'un ruisseau, méditant, lisant des textes sacrés et chaque fois qu'un nouveau jour passait il déposait un caillou sur sa droite.
Si bien qu'après 20 jours de recueillements, de veilles, rien ne s'était présenté à son esprit. Il se sentait cependant dans une grande paix intérieure, mais la faim commençait à le faire souffrir, il voulut abandonner parce que son mental lui disait que si en 20 jours rien n'était apparu à son esprit, un jour de plus n'y changerait rien.
Mais il se dit qu'après tout, il avait décidé de faire 21 jours, et il s'y tiendrait, malgré sa déception. Alors après avoir fait la paix avec son mental, son cœur lui dit qu'il avait entrepris tout ce qui était humainement possible de faire, il l'avait fait et cela était déjà une grande réalisation. Au moment même, où il lâcha prise, juste avant les premières lueurs de l'aube, il s'assoupit et fut brutalement réveillé (éveillé) ou élevé à une vision cosmique.
Chaque glyphe ou symbole qu'il avait découvert dans les textes sacrés se mit à tournoyer autour de lui en lui révélant les uns après les autres, les secrets de la guérison spirituelle.
Le Pèlerin voulut fuir devant cette illumination intérieure, mais ses jambes étaient trop faibles pour le porter, il resta immobile puis remercia humblement chacune de ces manifestations de lumière avec respect et gratitude.
Après cette révélation sur les mystères de la guérison, le Docteur Mikao Usui se leva rempli de grâce et d'énergie et descendit à toute allure la montagne. Il était tellement heureux qu'il ne fit pas attention en dévalant la montagne à un caillou qui heurta son gros orteil. Son pied saigna abondamment, il mit machinalement les mains sur son pied pour essayer de retenir le sang et ce fut le premier miracle, sa plaie se cicatrisa aussitôt.
Confiant en cette première découverte du pouvoir dont il était maintenant investi, il arriva au bas de la montagne pour se restaurer tellement il avait faim, mais au lieu de manger modérément comme il se doit après un long jeûne il avala une portion de riz à toute vitesse, et ne ressentit aucun malaise. On dit que ce fut le deuxième miracle grâce à l'énergie de vie du Reiki.
La jeune fille qui lui avait apporté son repas souffrait d'un terrible mal de dents, Usui lui demanda s'il pouvait poser ses mains sur ses joues, elle acquiesça, ses joues commencèrent à chauffer et son mal disparut rapidement. Ce fut le troisième miracle.
Il continua sa route en direction du monastère, et lors qu'il arriva à l’entrée, un jeune homme accourut et lui dit que l'abbé était couché et qu'il souffrait de douleurs articulaires et d'un fort mal de dos. En voyant Usui le prêtre s'étonna de sa forme malgré 21 jours de privation, Usui lui répondit que c'était l'énergie de vie du Reiki. Usui lui raconta sa vision :
Il lui expliqua que dès l'instant du lâcher-prise le miracle s'accomplit. « Alors » poursuit-il, « je vis des éclairs en formes très brillantes qui apparaissaient ça et là, puis soudainement une Lumière flamboyante se mit à tournoyer et se dirigea sur moi. J'étais à la fois excité et anxieux, je pensais que c'était une épreuve et que je devais y faire face. J'avais les yeux grands ouverts, et la lumière toucha le centre de mon front juste à la racine du nez. Cette expérience me libéra momentanément des contraintes physiques, je m'évanouis et cependant j'étais totalement conscient de la vision qui s'ouvrait devant moi.
En regardant à droite je vis des millions de sphères danser, des bulles ou des kaléidoscopes aux multiples couleurs de l'arc-en-ciel, qui me donnaient une profonde sensation de bonheur et de reconnaissance. Puis une intense couleur rouge apparut, allant de la droite vers-la gauche, jusqu'à illuminer tout l'espace entre le ciel et la terre. Et ce fut la même chose avec la couleur orange, puis jaune, verte, bleue, violette et enfin une couleur blanche de lumière immaculée remplie de miséricorde ; je ne l'oublierai jamais.
Cette dernière lumière venait de la droite et forma comme un écran devant moi. Certaines choses que j'avais étudiées en sanscrit, et en hébreu apparurent en lettre d'or devant l'écran de ma conscience nouvelle. Puis le premier symbole s'approcha de moi, venant toujours depuis la droite .s'inscrivit sur ma conscience et disparut sur la gauche, tandis que d'autres symboles apparurent et disparurent de la même façon. Chaque fois qu'un symbole frappait mon front, ma conscience en saisissait immédiatement la signification et comment je devais I utiliser et le transmettre. »
« Ensuite j'ai entendu : Rappelle-toi... Rappelle-toi... Rappelle-toi...
Cette illumination est très importante, elle est la révélation des choses cachées, elle informe l'initié qui s'en trouve digne, de recevoir la lumière comme guide et comme instrument de guérison.
 

 



Créer un site
Créer un site